Accueil Paysan 30 Ans à Dolus le Sec

Accueil Paysan, l’autre ruralité

Publié le | Mis à jour le

 
Près de 100 kg de pain, ont été cuits au bois dans le fournil.
Près de 100 kg de pain, ont été cuits au bois dans le fournil.
© Photo NR
 
Pour fêter ses trente ans, l’association Accueil Paysan dont le siège régional est à Blois avait choisi d’organiser samedi dernier sa journée paysanne régionale à la Scop de Belêtre à Dolus-le-Sec (Indre-et-Loire). « Depuis 1987, des paysans s’organisent et donnent d’eux-mêmes pour proposer un autre modèle de tourisme rural dans le respect de l’accueil, de l’environnement, des savoir-faire et de la qualité des produits », explique Marion Hervé, animatrice de la Scop de Belêtre. Accueil Paysan rassemble des paysans et des acteurs ruraux, qui prenant appui sur leur activité agricole ou leur lieu de vie mettent en place un accueil touristique, pédagogique et social dans le but de continuer à vivre décemment sur leurs terres.
Plus de trois cents visiteurs, des agriculteurs mais aussi des jardiniers amateurs et des partisans du bio ont participé à cette journée paysanne régionale où ils ont pu découvrir l’exploitation de 19 ha, leurs façons culturales, leurs productions… « Ce qui a intéressé le plus, c’est notre façon de fonctionner, notre gestion en coopérative, le bio, les semences que nous produisons nous-mêmes, les engrais naturels… », précise Marion. Des intervenants de plusieurs départements ont également fait partager leurs expériences, entre autres ateliers, animations pour enfants, repas paysan ou encore bal folk !
Accueil Paysan Centre-Val de Loire, village de l’Arrou, 97A route de Château-Renault à Blois. Tél. 02.54.20.78.29.
 

  

 
 

 

 
 
 
 

Au service de l’agriculture paysanne

Publié le | Mis à jour le

 
Lors de l'assemblée générale d'Accueil paysan Centre-Val de Loire, le 5 avril à Dolus-le-Sec.
Lors de l’assemblée générale d’Accueil paysan Centre-Val de Loire, le 5 avril à Dolus-le-Sec.

Accueil paysan célèbre trois décennies de lutte contre la désertification rurale. Ce réseau allie défense de l’agriculture paysanne et tourisme solidaire.

 

Accueil paysan ? C’est une ferme pédagogique, comme celle du Cabri au lait à Sepmes. Ou bien un gîte d’accueil paysan dans une ancienne ferme de Cléré-du-bois (Indre). C’est encore la coopérative de Belêtre, à Dolus-le-Sec, qui accueille des groupes de scolaires depuis un peu plus d’un an sur ses 19 hectares. Le 5 avril, cette ferme du Lochois a hébergé l’assemblée générale d’Accueil paysan Centre-Val de Loire. L’association, créée au plan national il y a trente ans, rassemble des paysans et des acteurs ruraux, qui s’appuient sur leur activité agricole ou leur lieu de vie pour mettre en place un accueil touristique, pédagogique et social dans le but de continuer à vivre décemment sur leurs terres.

«  Éducation populaire  »

« Vivre et travailler au pays » pourrait être sa devise. « L’idée est de proposer à des hommes et des femmes de la terre, de faire de l’éducation populaire, de former les gens à la nature et à la vie rurale. Tout en apportant aux paysans un complément de revenu. En les sortant de leur isolement, aussi », explique l’animatrice et unique salariée de l’association, Marion Hervé. Dans la Région, 42 structures y adhèrent (*). Au plan national, ce chiffre atteint le millier. Sans oublier 300 membres dans le reste du monde.
Au fil du temps, l’association est devenue un label. « Le label peut être accordé à des hébergements (camping, gîtes, chambres d’hôte) mais aussi à des tables d’hôtes, des fermes-auberges, des producteurs, poursuit Marion Hervé. On labellise l’accueil du public au travers d’animations à but pédagogique, comme des fermes pédagogiques. Il y a aussi tout un volet tourné vers l’accueil social, de personnes en difficulté. On utilise nos fermes comme des outils de développement personnel et pédagogique. »
L’association régionale, aidée par la région Centre, accompagne également des porteurs de projets – une dizaine cette année – désireux d’ouvrir une structure conforme à ses principes. Depuis 2016, elle a d’ailleurs mis en place des formations en ce sens (accueil pédagogique, culture en milieu rural, écologie…) qui vont encore se développer cette année.
Au cœur d’Accueil paysan, il y a une idée : celle d’avoir des « prix justes »pour le paysan et les personnes accueillies. Un objectif qui ne manque pas de sens en cette période difficile pour l’agriculture.

(*) Ils étaient 48 en 2015.

repères

> La naissance, il y a 30 ans. Accueil paysan est née dans l’Isère, sous l’impulsion de paysans de montagne en lutte contre l’agriculture productiviste et désireux de vivre au pays en ajoutant d’autres cordes à l’arc, comme l’accueil à la ferme. Dans la Région, c’est d’abord dans la Brenne que l’initiative a rebondi.
> « Embûches ». Le combat est resté le même. « Le parcours est semé d’embûches dans nos campagnes qui se désertifient », ont commenté les deux coprésidentes d’Accueil paysan Centre, Véronique Penin et Marie Coutant-Mercier, le 5 avril à Dolus-le-sec. « Les installations en agriculture sont moins nombreuses. Certains choisissent une agriculture intensive qui exige beaucoup de capitaux. D’autres préfèrent s’engager dans une agriculture paysanne, humble, respectueuse de l’environnement et des hommes. » C’est de ce côté-là que penche Accueil paysan.
> Contact. Tél. 02.54.20.78.29.
centre@accueil-paysan.com
www.accueil-paysan.com/fr/